Le PDG d’Aéroports de Paris appelle à un usage modéré de l’avion !

©AFP - Augustin de Romanet

« Si demain matin, le trafic aérien devait décroître, ce n’est pas une tragédie existentielle pour nous », a déclaré récemment Augustin de Romanet, PDG du groupe Aéroports de Paris et, comme tel, l’un des principaux acteurs du transport aérien hexagonal comme international. Il est même allé plus loin en invitant « les gens à être plus raisonnables dans le voyage aérien […] » tant que « le transport aérien n’aura pas été au bout de son processus de décarbonation […], avant que nous ayons, ce qui sera le cas dans trente ans, des avions propulsés soit à l’électricité soit à l’hydrogène, soit avec des carburants durables faits à partir de l’électricité verte ». La déclaration du dirigeant arrive dans un contexte particulier où le trafic aérien est en train de retrouver son niveau de 2019, alors qu’il est de plus en plus montré du doigt comme émetteur d’émissions polluantes, de gêne sonore et ne payant pas l’ensemble de ses coûts.

Le changement de ton du dirigeant est d’autant plus notable que les principaux acteurs de l’aérien et du ferroviaire français ont récemment encore échangé des propos aigres-doux à propos de la concurrence qu’ils se livrent. Toutefois, M. de Romanet assortit sa réflexion d’une remarque des plus objectives : il ne faut pas oublier que « sur le long terme, c’est le transport aérien qui sera le système le moins émetteur de CO₂ parce que l’infrastructure de l’avion, c’est l’air ».

Des propos qui renvoient évidemment à la différence entre les modes de transport aérien et ferroviaire, voire routier, et notamment à la nécessité pour les modes terrestres de construire et d’entretenir des infrastructures de taille et onéreuses. Parallèlement, le patron du Groupe ADP se démarque quelque peu des compagnies aériennes, laissant entendre que les plateformes aéroportuaires et les opérateurs ne poursuivent pas des objectifs strictement similaires.

Jean-Claude Pennec

ACTUALITÉS

LE POINT SUR

Vers de meilleures conditions d’accès au réseau ferré pour le fret

Erick Demangeon

LONGUE DISTANCE

CDG face à des menaces de plafonnement des vols ?

Jean-Claude Pennec

INFRASTRUCTURES

Les autoroutiers cherchent la solution pour les poids lourds électriques

Marc Fressoz

STRATÉGIE

Le transport public en crise face au changement climatique

Marc Fressoz

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Éolien en mer : un chemin semé d’embûches en France

Erick Demangeon

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

L’ADEME tempère le caractère écologique du véhicule électrique

Marc Fressoz